Habitants
Informations

Harcèlement de rue

Vous avez été VICTIME de harcèlement ou d’une agression sexuelle? Contactez les services suivants pour recevoir de l’aide et de l’accompagnement:

Police
Service Aide aux Victimes – Saint-Gilles

Rue Antoine Bréart, 104
1060 Saint-Gilles
02/559.85.74
Mail : ZPZ.Midi-Zuid.SAV-SLB@police.belgium.eu

En cas d’urgence, appelez le 112 (accessible 7/7, 24h/24h)

Centre de prise en charge des violences sexuelles

CHU Saint-Pierre – Centre de prise en charge des violences sexuelles (stpierre-bru.be)
Centre accueillant toutes les victimes de violence sexuelle 24h/24 et 7 jours/7 (un suivi médical, médico-légal, psychologique, mais aussi judiciaire et policier sur place)
02/535.45.42

Urgences médicales

Service des urgences du CHU Saint-Pierre (accessible 24h24)
Rue Haute 290 – 1000 Bruxelles
02/535.40.55

SOS Viol

SOS Viol
Accueil, aide et accompagnement pour toute personne concernée par la violence sexuelle
Consultations psychologiques, sociales et juridiques

Numéro vert: 0800/98.100 du lundi au vendredi de 8h à 18h (gratuit et anonyme)
chat les lundis et vendredis de 17h à 21h et le mercredi de 14h à 18h
info@sosviol.be

RainbowHouse

RainbowHouse  (LGBTQI+)
Rue du Marché au Charbon 42 – 1000 Bruxelles
02/503.59.90


Vous avez été
TEMOIN de harcèlement ou d’une agression sexuelle?

Comment réagir dans cette situation ?
Une technique simple et facilement mémorisable par tous: la méthode des 5D.

  • Distraire: si vous voyez une personne en difficulté, intervenez avant que la situation ne dégénère pour distraire l’attention de son harceleur. Vous pouvez lui demander l’heure, votre chemin ou faire semblant de la connaître.
  • Déléguer: si vous ne souhaitez pas intervenir seul, demandez de l’aide à quelqu’un d’autre, passants, commerçants, chauffeurs de bus… Ils pourront vous aider à gérer cette situation.
  • Documenter: si vous avez votre téléphone sur vous, n’hésitez pas à filmer ou photographier la scène. Dans ce cas, indiquez discrètement la date, l’heure et le lieu pour que ces informations figurent dans la vidéo. Non pas pour la diffuser sur les réseaux sociaux mais pour constituer des preuves que la victime pourra utiliser si elle souhaite porter plainte.
  • Diriger: selon la situation et sans vous mettre en danger, vous pouvez directement intervenir auprès de la victime en demandant au harceleur d’arrêter et de partir.
  • Dialoguer : une fois le harceleur parti, vous pouvez aller voir la victime pour la rassurer, lui dire qu’elle n’est pas seule et lui demander si elle a besoin de quoi que ce soit. Surtout ne pas la brusquer et lui expliquer que le comportement de ce harceleur n’est pas normal et qu’elle n’est absolument pas fautive.

Cette méthode pourrait permettre de contrer “l’effet témoin” car c’est prouvé, plus il y a de personnes qui assistent à une situation de harcèlement, moins il y a de réaction.

Contre le harcèlement sexuel, nous faisons toutes et tous partie de la solution.

 

Illustrations: Teresa Sdralevich